vendredi 20 janvier 2017

Festival de Théâtre Inter-lycées au Niger

LECTURE A HAUTE VOIX DANS LES LYCÉES DE NIAMEY
Dans le cadre du Festival de Théâtre Inter-lycées au Niger

Les lectures à haute voix se poursuivent dans les  lycées de Niamey.
L'atelier-Théâtre du CSP IMA a lu hier après midi Les pendus de Nadège Prugnard. 
C'était en présence de certains intervenants en matière de Théâtre & Éducation: Addoulkarim Adamou intervenant au lycée d'Excellence, Boubacar Seyni intervenant au CES Gawère et au CSP Cheick Anta Diop, Cécile Ramm intervenante au Lycée Lafontaine.
Rappelons que l'atelier du CSP IMA est dirigé par Alichina Allakaye des Tréteaux du Niger.





 

vendredi 13 janvier 2017

FESTIVAL DE THEATRE INTER-LYCEES AU NIGER

 Les lectures se poursuivent dans les collèges et lycées de Niamey

    Hier jeudi 12 janvier 2017 c'était autour du Complexe d'Enseignement Secondaire (C.E.S) Aéroport de nous présenter la lecture de leur texte choisit.
Les élèves ont lu Les deux plaideurs de Souleymane Diop. 
Les élèves ont lu devant leurs camarades et les Artistes-intervenants des autres établissements.
La lecture a eu lieu dans une classe de l'école.
L'idéal serait que ces lectures à haute voix aient lieu dans les bibliothèques des établissements. Mais malheureusement tous les lycées de Niamey (La capitale du Niger) ne sont pas dotés de bibliothèque.
    On va certainement me dire qu'il n'y a pas de moyens. Pas assez!
Pourtant, chaque année de nouvelles mosquées poussent dans la capitale. Des mosquées en matériaux définitifs. Je n'ai rien contre les mosquées. Au contraire. Mais quand même, des mosquées qui se toisent à moins de 100M, ça frôle le gaspillage.
Et si nos riches citoyens, fidèles musulmans et leurs financeurs des pays amis décidaient d'investir cet argent dans des bibliothèques au profit des lycées de Niamey (d'abord). Je suis convaincu que cela contribuerai à empêcher aux fidèles de sortir des mosquées pleins comme un œuf!
En attendant cette illumination collective, nos adolescents lisent à haute voix dans des classes exigües. 







jeudi 12 janvier 2017

Lecture à haute voix à MANOU DIATA

Les lectrices de Manou Diata avant la lecture
 
En décembre dernier le CSP MANOU DIATA a présenté une lecture à haute voix du texte Les trois vérités de Barma de l'écrivain sénégalais Souleymane Diop.
C'était dans le cadre des activités du Festival de Théâtre Inter-lycées au Niger.

Alichina Allakaye à gauche et Abdoulkarim Adamou Artistes Intervenan.



L'intervenant au Manou Diata, Pipo à droite




samedi 7 janvier 2017

LE PROCES VERBAL DES DERNIERES ASSISES CITOYENNES

Chers Citoyens,
La Cie Arène Théâtre poursuit les Assises Citoyennes à travers le pays.
- Le 25 novembre à la Maison de la Culture TINGUIZI de Tillabéri à une centaine de kilomètres de Niamey.
- Les 28 & 30 novembre à la Maison de la Culture de Tahoua ALBARKA TCHIBAOU et à la salle de réunion DAOURE à Tahoua à 600 kilomètres de Niamey.
- Le 03 décembre à la Mairie de la Commune d'Agadez à 1000 kilomètres de Niamey.

Je vous prie de prendre connaissance des procès verbaux de chacune de ses assises.

Chers Citoyens, bonne lecture!!!



PROCÈS VERBAL DES ASSISES CITOYENNES 
25 novembre 2016 à Tillabéri

En ce jour exceptionnel du 25 novembre de l’an 2016, des citoyennes et des citoyens d’ici et d’ailleurs, se sont réunis en parlement populaire à la Maison de la Culture Tinguizi de Tillabéri. Afin que chaque citoyen prenne la parole et exprime sa pensée profonde. Deux cent soixante neuf citoyens étaient présents. Les propositions et les débats ont été riches et constructifs. Plusieurs lois, contributions et plaidoyers ont été recueillis.

1.    LOI PROTECTION BIEN PUBLIC

Création d’une ligne verte par commune pour recueillir les avis, les plaintes et dénonciations des citoyens. Que le citoyen soit lui-même police de sa commune.
Adoptée avec 265 POUR et 4 CONTRE.

2.    LOI SALUBRITE

Amender les pollueurs. Que les fonds recueillis servent à entretenir les communes. Qu’il ait une poubelle par rue dans les communes.
Adoptée avec 173 POUR et 1 CONTRE.

3.    LOI UTILISATION DU BIEN PUBLIC

Tout élu municipal surpris dans un véhicule de fonction en dehors des heures de service doit être interpellé et amender.
Adoptée à 169 POUR. Soit 100%.

4.    LOI TAXE DE VOIRIE

Ramener la taxe de voirie à 750 FCFA au lieu de 1500 pour que tous les citoyens puissent payer.
Adoptée à 169 POUR. Soit 100%.



5.    LOI ECLAIRAGE

Pour lutter contre l’obscurité dans les rues et ruelles des communes, que chaque citoyen qui a l’électricité dans sa maison mette une ampoule devant sa porte.
Rejetée avec 163 CONTRE et 84.




       


PROCÈS VERBAL DES ASSISES CITOYENNES
28 novembre 2016 à Tahoua

En ce jour exceptionnel du 28 novembre de l’an 2016, des citoyennes et des citoyens d’ici et d’ailleurs, se sont réunis en parlement populaire à la Maison de la Culture Albarka Tchibaou. Afin que chaque citoyen prenne la parole et exprime sa pensée profonde. Quatre cent (400) citoyens de tous les âges étaient présents. Les propositions et les débats ont été riches et constructifs. Plusieurs lois, contributions et plaidoyers ont été recueillis.

1.    LOI COMPREHENSION DES LOIS

La Constitution, le code civil, le code pénal et l’ensemble des règles qui régissent le Niger doivent être traduits dans les langues nationales et diffuser au grand public.
Adoptée avec les ¾ de la salle.

2.    LOI ELECTIONS

Traduire le programme de tout candidat aux élections municipales comme présidentielles, dans les dix langues locales du Niger.
 Adoptée à 100%.


3.    LOI CIVISME

Ecrire dans chaque classe de chaque école du Niger dans un coin du tableau permanemment : Le Niger est un bien unique et à tous. Tout celui qui détruit un bien public se détruit lui-même et toutes les générations futures.
Aussi que ce message soit diffusé sur tous les médias dans toutes les langues du Niger.
Adoptée à 100%.




Contributions de certains citoyens :

-        Que le mot CITOYEN soit bien défini à l’assemblée du peuple pour que chacun sache ce que c’est.
-        Diffuser suffisamment le système de décentralisation aux citoyens. Créer un cadre de prise de parole des citoyens autour de la question de la décentralisation.
-        Instaurer le budget participatif pour contrôler les dispositions juridiques des communes.





PROCÈS VERBAL DES ASSISES CITOYENNES
Du 30 novembre 2016 à Tahoua

En ce jour exceptionnel du 30 novembre de l’an 2016, des citoyennes et des citoyens d’ici et d’ailleurs, se sont réunis en parlement populaire à la salle Daouré de Tahoua. Soixante neuf citoyens étaient présents. Les propositions et les débats ont été riches et constructifs. Plusieurs lois et contributions ont été recueillies.

1.    LOI SENSIBILISATION

Que toute commune crée une ligne budgétaire pour sensibiliser sa communauté à changer de comportement. La commune doit nécessairement composer avec une troupe locale.
Adoptée avec 53 POUR et 2 CONTRE.


2.    LOI SOLIDARITÉ

Que chaque commune organise un repas de solidarité une fois par an à la Mairie.
Rejetée avec 34 CONTRE et 12 POUR.


3.    LOI ÉDUCATION
Que tous les communautaires cotisent pour l’enseignement de leurs enfants pour parer à la faiblesse du système éducatif.
Adoptée avec 47 POUR et 1 CONTRE.

4.    LOI PARLEMENTAIRE
Le niveau minimum requis pour siéger au parlement du peuple soit la maîtrise.
Rejetée avec 59 CONTRE et 2 POUR.

5.    LOI QUOTA
Que le quota accordé aux femmes soit de 25% au lieu de 15.
Adoptée avec 27 POUR et 7 CONTRE.

6.    LOI STATUT DU MAIRE
Pour être maire il faut avoir fait des études en développement rural.
Rejetée avec 59 CONTRE et 1 POUR.

7.    LOI POPULATION
Que chaque citoyen prenne obligatoirement 4 épouses afin de multiplier la population nigérienne.
Rejetée avec 23 CONTRE et 7 POUR.

8.    LOI SERMENT

Que les maires prêtent serment sur le livre saint de leur confession avant leur prise de fonction et aussi de respecter l’article 80 du Code Général des Collectivités Territoriales.
POUR : 22
CONTRE : 22




PROCÈS VERBAL DES ASSISES CITOYENNES
Du 03 décembre 2016 à Agadez

En ce jour exceptionnel du 03 décembre de l’an 2016, des citoyennes et des citoyens d’ici et d’ailleurs, se sont réunis en parlement populaire à la Mairie d’Agadez. Cent Vingt trois (123) citoyens étaient présents. Les propositions et les débats ont été riches et constructifs.

1.    LOI SALUBRITÉ

a.     Faire du dernier dimanche de chaque mois, une journée de salubrité collective dans la commune d’Agadez. Sensibiliser les citoyens à payer leurs taxes afin que la mairie puisse faire fonctionner les camions qui ramassent les dépotoirs et les poubelles.

b.    Exiger des vendeurs d’eau de se promener avec leur poubelle pour ramasser leurs sachets.


c.     Mettre une taxe spéciale sur les plastiques et sachets et ceux qui les exploitent.

Adoptée avec 123 POUR. Soit 100%.


2.    LOI HYDRAUCARBURE

Fixer le prix du litre d’essence à 300FCFA sur l’ensemble du territoire nigérien.
Adoptée à 100%.







Plaidoyers:

-        Réviser la loi qui autorise le déguerpissement des petits commerçants. Et surtout sensibiliser les concernés longtemps avant d’entreprendre le déguerpissement.
-        Organiser plus fréquemment les Assises Citoyennes. Informer les absents de tout ce qi a été dit lors des Assises. Diffuser largement les procès verbaux issus des Assises.
-        Sensibiliser  les populations sur leurs droits et devoirs et surtout mettre l’accent l’enseignement du civisme à l’école.













                                Pour  L’Assemblée des Citoyens
                                     Constituée en parlement populaire

                                    
                                          MONSIEUR LE PROVISOIRE
                           Provisoirement 1er responsable de l’Assemblée des citoyens